Le Comptoir d'Ici Le Comptoir d'Ici

Rendez-vous cette semaine Godaille Bretonne

Alors, on change ? Rendez-vous cette semaine avec Vincent Nguyen, gérant de La Godaille Bretonne, à Lorient

Inspirer. Risquer. Réussir. Changer. Se planter. Rebondir. S’entourer. Rire. Partager. Être fiè.re.

Autant d’actions qui définissent les artisan.e.s et producteur.ices que nous rencontrons chaque jour au Comptoir d’Ici. Ils nous inspirent au quotidien et comme nous sommes sympas, nous partageons avec vous leurs visions du changement : de vie, de métier, de façon de produire et de créer.

 

Rendez-vous cette semaine avec Vincent Nguyen, gérant de La Godaille Bretonne, à Lorient.

 

 

Le poisson, c’est la vie.

 

La Godaille Bretonne existe depuis 1987. C’est une petite structure, de trois salariés. Nous sommes spécialisés dans les coproduits de la mer, les œufs de poisson (lieu noir, merlu, julienne), les foies de lotte, le corail d’oursin breton, et nous préparons également des œufs de truite (en pisciculture). Le principe est de proposer des solutions aux pêcheurs, afin de valoriser leurs produits et de leur trouver de nouvelles sources de revenu. On ne travaille qu’avec la pêche locale et on achète sur le port de Lorient, à la criée. Nos produits sont ensuite distribués dans des épiceries fines, mais aussi chez des restaurateurs ou des traiteurs, partout en France.


 

Changer, c’est s’adapter - parfois rapidement.


 

Avec le premier confinement, en mars 2020, on s’est retrouvés à l’arrêt car nos clients habituels avaient suspendu les commandes. Les ports ont fermé plusieurs semaines, les cours se sont effondrés. Pour continuer à travailler, on a eu l’idée de lancer les paniers de la mer pour les particuliers. Ils sont composés de poissons locaux, pêchés par de petits bateaux. C’est une nouvelle manière de mettre en valeur des produits, auxquels les gens ne sont pas toujours habitués comme le grondin, le tacaud, la plie, la cardine, le congre, le mulet, la vieille etc... On achète uniquement ce dont on a besoin, en fonction des commandes de la semaine, pour ne rien jeter.

Nos paniers sont disponibles à l’achat sur notre site web, mais également au Comptoir d’Ici. Nous avons ainsi une meilleure visibilité, un plus grand réseau et nous gagnons du temps. Après quelques mois d’exercice, nous avons déjà des clients habitués, qui comptent sur nous, d’autant que ce type de service est assez nouveau dans le coin.


 

Changer, ç'est bien...

 

Les clients adhèrent au principe du panier. Certains nous demandent encore des poissons communs, comme le cabillaud, mais on essaie de valoriser d’autres espèces qu’on trouve peu ou pas au supermarché. Dans nos paniers, il y a toujours deux espèces, une dite « noble » et une un peu moins « noble », comme le mulet, le grondin ou le tacaud, qui sont pourtant des poissons excellents à manger. Avec les poissons, on fournit une recette, pour l’une des deux espèces – les gens ont souvent peur de cuisiner le poisson. L’idée est d’inciter à consommer un peu différemment. On a comme mission, en tant que petite entreprise dans un milieu très industriel, d’avoir un regard un peu différent.


 

...mais, c’est pas toujours simple.

 

Ce qui est compliqué à gérer, c’est la fluctuation des prix à la criée, alors qu’on a des prix fixes sur les paniers. On essaie de rentrer dans nos coûts, mais ce n’est pas toujours évident. Ça peut passer du simple au double.

L’autre difficulté, c’est qu’à Lorient, beaucoup de gens pêchent et qu’ils peuvent avoir des a priori sur les espèces de poissons. Nous essayons de changer un peu les mentalités. Le congre ou le grondin, par exemple, sont d’excellents poissons, mais ils ont mauvaise réputation. Pourtant, nous sommes en train d’épuiser nos ressources en ne mangeant que certaines espèces, il faut revenir sur des poissons plus locaux.


 

Le choix local

 

Avec la crise sanitaire, mais aussi l’impact du Brexit, on constate que ce qui peut sauver la pêche, c’est vraiment la vente en local, plus que l’exportation. On s’est rapprochés de systèmes comme celui du Comptoir d’Ici, on a ouvert une poissonnerie à Larmor-Plage, et il faut qu’on développe plus notre réseau sur les marchés. Le problème est toujours le même, c’est le temps, mais nous y travaillons !


-

Propos recueillis par MANON LIDUENA

Journaliste et Auteure

vincent godaille bretonne
  • panier-comptoir-ici

    Un large choix de produits
    super frais et hyper locaux

  • livraison-comptoiriici-lorient

    Livraison le JEUDI ou VENDREDI
    Commande avant le MARDI à 11h11

  • produceurs-comptoir-ici-lorient

    35 producteurs de qualité installés
    à - de 30 km de Lorient*

  • logoab-petit8

    De nouvelles habitudes avec
    un impact positif

Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..